Les Gabians de Scandola

Les Gabians

Scandale à Scandola

Combat pour un sanctuaire sur France 3

Le Jeudi 17 octobre, à 22 heures 40, sera projeté sur France 3 le documentaire inédit sur la réserve de Scandola en Corse de 52 minutes d’Emmanuel Roblin qui a pour titre “Scandola, combat pour un sanctuaire”. La réserve naturelle de Scandola, en Corse, est un joyau classé au patrimoine de l’Unesco. Des milliers de visiteurs y admirent des roches volcaniques que les millénaires ont sculptées, ainsi que des fonds marins d’une incroyable richesse. Mais ce patrimoine exceptionnel est aujourd’hui menacé. D’après des scientifiques et des associations de défense de l’environnement, la biodiversité serait gravement impactée par la (sur)fréquentation touristique du site. Parmi les espèces les plus touchées, le mérou et le balbuzard pêcheur, des animaux emblématiques de la Méditerranée. Il faut dire qu’en dix ans, le nombre de bateaux à touristes a quadruplé dans les ports des environs

Tous les scientifiques tirent la sonnette d’alarme. Les conséquences de la surfréquentation de la réserve naturelle de Scandola sont nombreuses. Les scientifiques pointent un impact sur la reproduction des oiseaux et sur certains poissons. La flore marine n’est pas épargnée.Le plongeur et biologiste marin, Rémy Simide, a eu la chance d’avoir pu plonger à plusieurs reprises dans la réserve intégrale de Scandola pour y effectuer des suivis scientifiques. Il a vécu ses plongées les plus incroyables, littéralement immergé au sein d’une biodiversité parfaitement préservée, le tout dans un décor féerique. Ce n’est pas pour rien que c’est le seul site littoral méditerranéen classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pourtant, c’est aussi et malheureusement l’endroit où il a pu constater une chute incroyablement brutale de la biodiversité, en seulement quelques mois. Corail rouge, posidonie, algues cystoseires, gorgones, litophilum, grande nacre et poissons sont tous impactés, par des causes variés et menant dans certains cas à des disparition totale d’espèces. Ce reportage décrit l’état de cette réserve, sa gestion et les nombreux enjeux qui l’entoure.
Dans la réserve de Scandola, les rappels à l’ordre sont quotidiens. Même s’ils savent qu’ils sont dans une réserve naturelle, les visiteurs portent parfois atteinte à l’environnement. C’est le cas, notamment, avec les herbiers de posidonie. Si les bateaux de moins de 24 mètres ont le droit d’y ancrer, il s’agit d’une espèce protégée. Dans certaines régions de Méditerranée, les herbiers sont en nette régression et celui de Scandola montre aussi des signes de dégradation. La situation est préoccupante du fait de la surfréquentation de la réserve. Autre indicateur préoccupant : les résultats des recensements de poissons dans la réserve. Si la population de mérous est stable, les derniers comptages révèlent que le nombre de corbs a été divisé par deux depuis 2012. Une situation alarmante que les scientifiques tentent de comprendre. Leur hypothèse : le bruit des moteurs de bateaux pourrait déranger ces poissons très sensibles au son. Des enregistreurs sous-marins ont donc été placés dans la réserve et les données sont en cours de traitement.
L’inquiétude est encore plus grande pour les balbuzards pêcheurs. Les études font craindre une disparition de l’espèce à Scandola, car des statistiques sont dramatiques concernant les poussins à l’envol. Ils étaient 15 en 2007, mais depuis 2012, c’est la dégringolade. Dans la réserve, un seul poussin arrive à prendre son envol chaque année, voire aucun. Une situation due, selon les scientifiques à la surfréquentation qui modifie le comportement des animaux. D’après les études, au lieu de protéger leur nid, les femelles passent six fois plus de temps en vol et les mâles rapportent deux fois moins de proies. Les poussins, eux, présentent un taux trois fois plus importants d’hormones du stress.
Les scientifiques préconisent donc qu’une zone de quiétude soient mise en place autour de la réserve.

Location maisonnette sollies toucas

Plongées du bord dans le Var

Location maisonnette vacances

Pour vos plongées du bord dans le Var en été ou en hiver sur les sites entre Toulon et Hyères et passer de belles vacances plongées, profitez d’une maisonnette tout confort et tout équipées situé dans le Var dans le village de Solliès-Toucas. En foret, au calme, idéalement situé à 20 minutes de TOULON et de HYÈRES. Sans voisin direct, vivez dans un lieu paisible situé à 5 minutes du village avec une boulangerie, une pharmacie, une banque, la poste et à 10 minutes des grandes surface commerciale. WIFI / CHARGES COMPRISES DRAPS NON FOURNI (140X200 lits dans la même chambre) Barbecue -Piscine 3X3 (non chauffée)- Places 2 voitures- Terrain Clôturé.

Vous serez accueillit magnifiquement par les ondes positives de Karine et Gérald. Cette location entière et totalement privée est idéal pour deux adultes et/ou 2 adultes avec 3 enfants-ado. 6 voyageurs récents ont indiqué que ce logement était d’une propreté irréprochable et 92 % des voyageurs ont attribué 5 étoiles à la procédure d’arrivée. Réservations du SAMEDI au SAMEDI. Un vrai bon plan Location pour les followers du site plonger du bord.

La grande émission

Plonger du bord sur Var Azur Tv

La grande émission présente le livre Plonger du bord sur Var Azur Tv. Cette télévision locale du VAR reçoit Eric Vastine est plongeur, scaphandrier et moniteur diplômé d’état, qui vient de publier un guide varois de la plongée en bord de mer. L’occasion d’avoir un Jean-Marc Ginoux et une Chronique Minute Scientifique, au goût du jour, c’est à dire avec un goût de sel marin et de parfum méditerranéen. La « Grande Émission », est un rendez-vous quotidien enregistré au gré des événements et manifestations. La rédaction de Var Azur, attache une grande importance à relayer une information proche des centres d’intérêts de ses téléspectateurs tout en collant à l’actualité. La majeure partie des programmes qui constituent la grille de VAR AZUR sont des programmes « locaux » portés sur l’antenne en première diffusion. Le caractère de proximité est le maître mot de la ligne éditoriale de la chaîne avec des rendez-vous thématiques ciblés pour satisfaire la demande des différentes « niches » qui composent l’audience de VAR AZUR.

Afin de satisfaire les téléspectateurs en ce qui concerne l’information locale, les sujets d’actualité sont repris en diffusion à un rythme élevé dans la journée, sous forme de « TOUT IMAGES » ce qui donne à la chaîne une « couleur ACTUS » sur certaines tranches horaires, à la façon d’une chaîne « tout infos ». La chaîne joue également la carte de la multidiffusion, élément essentiel pour optimiser la visibilité de ses programmes. Le week-end, la rédaction de VAR AZUR vous propose une rétrospective de tous les sujets de la semaine des 3 rédactions de Nice, de Toulon et de Marseille. Sur le canal 30 TNT, AZUR TV est la chaîne de télévision locale de la Côte d’Azur !

Plonger du bord dans le Var

Plonger du bord dans le Var

Le littoral Varois

Plongez du bord en bouteille ou en PMT

Découvrez le littoral varois et plongez du bord en bouteille ou en PMT. Après un premier ouvrage sur les spots pittoresques des Bouches-du-Rhône, préfacé par Nardo Vicente, responsable de l’Institut océanographique Paul Ricard, Éric Vastine récidive avec un second guide Plonger du Bord qui référence cette fois-ci 55 spots de plongée dans le Var. La préface, signée par le scaphandrier le plus profond du monde, Théo Mavrostomos, annonce le souffle singulier d’aventure et de liberté qui se dégage du livre.

Depuis 25 ans, Éric Vastine arpente les sentiers du bord de mer avec une bouteille sur le dos et un bloc-notes à la main afin de consigner ses impressions. Il en résulte un ouvrage de 160 pages répertoriant 55 sites de plongée accessibles depuis la terre, répartis en trois grandes zones : la Provence de Saint-Cyr-sur-Mer à Six-Fours-Les-Plages, le massif des Maures de La Seyne-Sur-Mer à Carqueiranne et l’Estérel de Hyères à Saint-Raphaël. Chaque spot se voit attribuer des étoiles en fonction de son intérêt, de son accessibilité et de son environnement.

Comme beaucoup de ces plongées n’ont jamais été répertoriées, Éric a procédé comme un détective privé. Résultat, ce guide fournit les informations utiles et des plans précis pour préparer vos plongées, un briefing clair et un parcours avec les indications bathymétriques pour optimiser votre temps de plongée afin de n’avoir que le palier sécuritaire à 3 mètres à effectuer. Un travail minutieux qui permet de voyager au cœur de lieux extraordinaires, de découvrir des anecdotes sur les lieux visités entre Saint-Cyr-Sur-Mer et Saint-Raphaël. Au fil des pages, le livre Plonger du Bord propose un large éventail de plongées pour découvrir des épaves, des grottes, des statues légendaires, des amphores antiques, des sites archéologiques gallo-romains, des îles, des récifs, des arches, des secs et des tombants, pour plonger en bouteille ou en snorkeling. Des endroits parfois insolites dans le département du Var accessibles à toute la famille, où l’on peut se baigner et pique-niquer en sortant de l’eau.

Comme un retour aux sources, Éric vous emmène découvrir les sites où les célèbres Mousquemer – Jacques-Yves Cousteau, Philippe Tailliez et Frédéric Dumas – ont fait leurs premières plongées en scaphandre autonome.

Entre chaque ville présentée, des chroniques « Sur la vie de ma mer » vous invite à aller plus loin dans la découverte de la vie sous-marine. Des explications scientifiques validées et illustrées par les biologistes marins Rémy Simide et Dorian Guillemain qui partagent ces explorations sous-marines.

Plonger en partant du bord est une solution peu coûteuse et très pratique quand on n’a pas de bateau. Une façon de plonger autrement. Pour Éric, c’est devenu un art de vivre qu’il partage dans ce recueil. Ce guide est une invitation à plonger quand vous le voulez, à l’heure qui vous convient du jour ou de la nuit et en toute saison.

Plonger du bord 55 spots de plongée dans le Var, aux éditions du bateau Cigale. 160 pages. 21 €.

Disponible sur la boutique en ligne du site plongerdubord.com