Plonger du bord dans le Var

Les cheminées des fées de Bandol

Plonger du bord inédite dans le Var sur le spot « Les cheminées des fées » de Bandol tout près de l’Ile de Bendor. Il existe de nombreux exemples de formation de cheminées des fées dans le monde mais toutes n’ont pas la même origine et n’ont pas été formées de la même manière. Au cours de cette randonnée sous-marine, vous pourrez faire une autre découverte intéressante. Une statue de vierge qui se dresse au fond de la mer. Le circuit du spot « des cheminées des fées » n’est pas seulement un parcours géologique, c’est aussi un parcours qui vous fera découvrir les principales espèces végétales et animales de la mer Méditerranée ainsi que des espèces venues des mers chaudes comme le barracuda. Les cheminées des fées sont des colonnes naturelles de roches. Ces colonnes, aux formes parfois étranges, sont constituées de strates, présentes un peu partout sur la planète, sont à l’origine de nombreuses croyances ou légendes. Dans l’ouest de l’Amérique du Nord, ces structures rocheuses portent le nom de Hoodoos. Ce nom dériverait du culte vaudou qui donne à certaines formes naturelles des pouvoirs magiques. En France, des cheminées de fée sont connues près d’Embrun sous le nom des Demoiselles Coiffées dans les Hautes-Alpes dans le parc naturel régional du Queyras. Il est donc étonnant d’en rencontrer sous la mer. Certes beaucoup moins grandes que sur terre, elles proposent ici des formes tout à fait surréalistes défiant même les lois de la gravité. Une plongée du bord tout à fait remarquable offrant un relief hors du commun dans un cadre idyllique.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 22 juillet 2017
Havre de paix au cœur de la campagne Aixoise

Havre de paix au cœur de la campagne Aixoise

Location de vacances AIX

Pour plonger du bord

V

oici un bon plan pour ceux qui souhaitent plonger du bord à Marseille et tout autour et découvrir la Provence. Ce havre de paix au coeur de la campagne Aixoise est une location de vacances idéalement située entre la ville d’Aix en Provence (15 min). Tout proche des charmes du Lubéron (30 min) et des calanques de Marseille (45 min) pour y plonger du bord. Cette jolie maison provençale vous accueille avec son grand jardin de 3000 m2 et sa piscine sans aucun vis à vis. En terrain agricole du joli village d’Eguilles, vos seuls voisins seront les champs d’oliviers , de tournesols , ainsi que le chant des oiseaux. Arrivés en fin de rénovation, c’est une maison atypique et bohème , mariant le charme de l’ancien et les avantages du contemporain avec son extension en bois. Le jardin luxuriant et sauvage, abrite de nombreuses variétés d’arbres et de plantes de la région ainsi qu’un grand potager bio dont vous pourrez profiter. A l’ombre de l’érable vous pourrez apprécier la piscine (10X5m) qui bénéficie d’une situation exceptionnelle face à un champ d’oliviers. Une table de ping pong vous attend également. La maison se compose…

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 20 juillet 2017
Ça vaut le détour Plonger du Bord sur radio France Bleu Provence

Ça vaut le détour Plonger du Bord sur radio France Bleu Provence

Et si on parlait plongée ?

Des plongées du bord sur les ondes de France Bleue Provence

Et si on parlait plongée ! Des plongées du bord sur les ondes de France Bleue Provence entre autres plongées bateau, et en remplacement de la chronique mer de Nardo Vicente à 7H20 et 17H45, retrouvez Pierre Martin Razi et Daniel Meouchy sur France Bleu Provence tous les samedis et dimanches de l’été. Et si on parlait plongée est une promenade sur des sites de plongée du Var et des Bouches du Rhône. Retrouvez deux plongées du bord dans cette chronique dominicale. Et si on parlait plongée partage notre passion du littoral et notre plaisir de la mer avec le grand public. Daniel Meouchy (Créateur d’Objectif Atlantide, organisateur du Rando Subaquatique Tour et du Challenge photo nature méditerranée) et Pierre Martin Razi (Rédacteur en chef de Subaqua, la revue de la FFESSM) seront sur la même longueur d’onde pour nous faire partager leur passion du monde sous-marin.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 14 juillet 2017
Olivier Vitrant Cascadeur

Olivier Vitrant Cascadeur

Cascadeur aquatique

En dehors et dans l’eau

Un cascadeur est un artiste chargé de remplacer un acteur pour le tournage d’une scène comportant un risque de blessure ou nécessitant une habileté physique ou de pilotage particulière. Le cascadeur est généralement un athlète, un pilote ou un acrobate, spécialiste dans sa discipline. Le cascadeur peut être employé en tant que doublure d’un acteur : alors vêtu et coiffé de façon identique à l’acteur pour lui ressembler, il le remplace lors du tournage de scènes de bagarres, d’accidents, de chutes. Chaque cascade nécessite une préparation minutieuse afin de s’assurer d’obtenir les images voulues tout en assurant la sécurité du cascadeur et de l’équipe de tournage. Le cascadeur peut travailler pour le cinéma, la télévision, les spectacles de rue, de scènes, les parcs de loisirs. Certains cascadeurs peuvent être spécialisés dans une ou plusieurs disciplines telles que les cascades automobiles comme Rémy Julienne, ou des cascades physiques comme Olivier Vitrant.

C‘est sur le tournage de MEURTE A LA CIOTAT que j’ai rencontré Olivier Vitrant pour faire la doublure cascade de l’acteur Denis Braccini. Olivier Vitrant est non seulement un cascadeur, mais aussi un régleur cascade. C’est à dire qu’il travaille sur le coaching d’un cascadeur ou d’un acteur. Il met en scène et scénographie le geste et l’action. Il coordonne les cascades, sur un plateau de tournage, assure l’intégralité de la sécurité aux niveaux des cascadeurs, des acteurs, des allées et venues des personnages et des mouvements de foule. Il scénarise l’action, les scènes de combats et manage l’ensemble de la gestion des risques. Il prépare l’action minutieusement. Une cascade doit permettre à la mise en scène d’obtenir les images attendues, souvent en une seule prise, notamment lors de cascades mécaniques, car, lors de l’action, il y a souvent destruction de matériel.
Lors du tournage de l’épisode N°9 « Marche ou crève » de la série ALEX HUGO, Olivier Vitrant a scénarisé une chute du haut de la falaise près du pont Baldy au col de l’Izoard à Briançon. En premier lieu l’acheminement du matériel pour la cascade et du matériel de plongée sur les lieux du tournage est en soit une épreuve de force. Ensuite la préparation de la cascade doit garantir la sécurité des cascadeurs impliqués. Olivier Vitrant a utilisé un plongeur sous-marin pour faire des relevés topographiques afin de garantir que lors de sa chute et au moment ou il tomberait dans l’eau, il ne percuterait pas un rocher à fleur d’eau. Le plongeur repère des amers pour que la chute se fasse à un endroit précis, aide les techniciens de l’image pour la mise au point. Lors de la cascade, il a la mission d’intervenir rapidement auprès du cascadeur qui chute dans l’eau si celui-ci avait un malaise ou un accident. Satisfaire le réalisateur est la preuve d’un travail bien fait.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 7 juillet 2017