Marseille

Plonger Du Bord « La grotte des capélans »

La calanque de Sormiou à Marseille est un lieu magnifique. La grotte des capélans est une cathédrale minérale incroyable. On se croirait en exploration au centre de la terre. Quand une danseuse espagnole ondule au palier de décompression à 3 mètres. C’est splendide. ça devient un moment rare, un instant magique.

Plonger du Bord sous « L’ile Degaby »

Depuis la première fois que je l’ai vu en passant sur la corniche de Marseille, l’Ile Degaby me fait rêver.Cette ile fut un fortin de LouisXIV pour protéger la ville de ses assaillants avant de devenir une histoire d’amour entre un industriel et une artiste qui lui a donné son nom.Elle fut aussi le bijou du joaillier et sculpteur Pascal Morabito. Un jour j’aimerais y passé une soirée. La palanquée LittleNemo vous emmène Plonger du bord à la recherche du secret de l’Ile Degaby … à palmes et à bicyclette !

Plonger du Bord « Les Pharillons »

Plonger du Bord au départ de la baie des singes à Marseille.Une descente vertigineuse dans le bleu, une rencontre extraordinaire et des passages sous les arches entre ombre et lumière. Les Farillons de l‘ile Maire, l’escalier du paradis. Un bon moment . Intense.

Plonger du Bord « Le Liban »

Plonger du Bord au départ du Cap Croisette. En 1903 au large de Marseille se croisent 2 navires. L’Insulaire et le Liban.C’est sur un malentendu et une fausse manœuvre qu’ils se sont heurtés. Ce choc a ouvert la coque du Liban qui a échoué au pied des Farillons de L’ile Maire. L’épave de ce  bateau de 90 mètres repose aujourd’hui à 35 mètres de profondeur.

Plonger du Bord « La grotte du Souffleur »

A Marseille, il y a un endroit ou le temps c’est arrêté. La calanque de Morgiou se découvre sur un panorama à 360° entre pierre et mer. Dans ces bras elle cache une grotte. Certain l’appelle ‘la grotte bleue‘, d’autre la nomme ‘la grotte du souffleur’. Plonger du bord et la visiter pour en avoir plein les yeux et enfin découvrir le mystère de son double nom. A l’intérieur c’est tellement silencieux, tellement calme…Tu es seul.
Et si paisible jusqu’à ce que…tu dises Oh !

Plonger du Bord « Samena »

Plonger du Bord dans le huitième arrondissement de Marseille. La plongée est au bout de la rue … Rendez-vous au 40 Boulevard la Calanque de Samena 13008 Marseille.

Plonger du Bord « Anse du bain des dames »

Plonger du Bord à Marseille.Situé tout près de la Pointe Rouge , juste à coté de L’INPP , l’anse du bain des dames est très facilement accessible. On peut y stationner son véhicule , et faire un pique-nique après la plongée. En PMT Palmes Masque et Tuba ou en Bouteille on peut y découvrir le milieu marin.C’est le moment aussi de réaliser sous l’eau une série d’observations largement guidées par les plaquettes immergeables, reprenant les indicateurs de « l’indice paysager » du Medobs.(observatoire méditerranéen des paysages sous marins)

Plonger du Bord « Les Fromages »

Plonger du Bord dans le huitième arrondissement de Marseille … sous l’ile MAIRE.

Plonger du Bord « La digue des Catalans »

Plonger dans le grand Bloom ! Un ‘bloom’ ?
Traduction en français, un bloom est une efflorescence algale.
Autrement dit, c’est un développement rapide et massif des algues. Une augmentation soudaine de la concentration de phytoplancton dans un système aquatique. Cela se traduit généralement par une coloration de l’eau. La grande Bleue devient verte!
Ce phénomène peut se produire dans les eaux douces ou marines. Ces efflorescences localisées peuvent être normales au printemps ou en été par exemple, avec le réchauffement soudain de la température extérieure et de l’eau. Plongeant chaque semaine, on a constaté que la température de la mer est passée de 15° à 19 ° en 2 semaines.
Ce phénomène naturel peut aussi être favorisé par des pollutions d’origine humaine ou par la configuration des lieux.
Située au bout de la plage, La digue des catalans encercle ce bout de mer. Elle forme comme un plan d’eau fermé. C’est là que nous l’avons observé ce phénomène. Alors que de l’autre côté de la digue, celle ouverte vers le large, l’efflorescence n’est pas présente.
Les algues se développent en mer en se nourrissant des ressources présentes l’eau. Lorsqu’il y a beaucoup de nutriments comme des nitrates ou des phosphates elles croissent rapidement. L’augmentation soudaine et temporaire des algues n’a pas d’effet négatif sur l’écosystème marin. Elle provoque un accroissement de certaines populations de poissons. Par contre, lorsqu’il y a trop de matières nutritives et trop longtemps dans l’eau, la trop forte présence des algues peut menacer la vie sous l’eau.
Quand l’algue meurt, celle-ci est décomposée par des bactéries qui utilisent l’oxygène de l’eau pour respirer, et appauvrissent ainsi les eaux en oxygène. C’est la survie des autres êtres vivants qui est menacée. Et c’est parti pour une plongée MARSienne !

Plonger du Bord « L’épave du Ponton Bigue Samsonne »

Je vous propose une plongée du bord sur l’épave du ponton bigue. C’est un engin flottant équipée d’un système de levage qui sert pour les travaux maritimes et fluviaux. Elle porte le surnom de « Samsonne ». Elle a servi à l’agrandissement de la digue du large et au réaménagement du port de l’Estaque ainsi que pour des travaux d’aménagement dans les ports des alentours. Elle a été utilisée par les employés des Dragages et Travaux Publics de Marseille. Construit en 1920 en Hollande le ponton grue a travaillé de 1923 à 1956. Après la guerre de 1945, elle a servi à sortir de l’eau les épaves des bateaux coulés par les allemands. En 1994, elle a été découpée en trois morceaux. Son ponton flèche a été vendu au poids de la ferraille. Son ponton moteur a été découpé et sa machine à vapeur est visible au musée de la réparation navale de Marseille. Je vous emmène plongé sur son ponton de cabestan tribord.

Plonger du Bord « La Bouée Borha 2 »

Une nouvelle plongée du bord , la numéro 30/52 extraite du guide PLONGER DU BORD. A Marseille, venez Plonger du bord sur la bouée Bohra 2. Dans les années 70, le CNEXO (Centre National pour l’’Exploitation des Océans) construit une bouée laboratoire appelée Borha 2 en remplacement de la bouée Bohra 1 (ou bouée Cousteau car le commandant en était à l’initiative) détruit par un incendie. Cette bouée flottait en 1973 sur la mer méditerranée au large de La Ciotat, comme une plate-forme offshore. Elle servait de station météo et permettait une série d’expériences diverses et d’études scientifiques axées sur la physique et la dynamique des mers, sur la biologie marine, sur les mécanismes d’échange entre les océans et l’atmosphère. La bouée Borha 2 ressemble à un champignon.
Dans sa tête composée de 3 étages et d’une terrasse sur le toit (haut de 10 mètres sur 10 mètres de diamètre) vivaient 2 hommes d’équipage et 4 scientifiques. Elle séjourna jusqu’en 1978 au milieu du golfe du Lion à 180 km au Sud-ouest de Marseille, retenue par des ancres mouillées à 3000 mètres de fonds et pouvant résister à des vagues de 12 mètres de hauteur et des vents de 180 km/heure. L’utilisation de cette bouée-laboratoire fut abandonnée au cours des années 80. Aujourd’hui la tête de la bouée bohra 2 est à La Seyne sur mer dans le Var. Afin que ce flotteur étanche reste stable à 20 mètres au-dessus du niveau de la mer, les ingénieurs lui avaient construit un grand pied de 60 mètres de long et de 4 mètres de diamètre. Ce cylindre surnommé la « perche » était la partie immergée de la station. Elle servait de ballast et de réserve d’air et d’eau. Et cette quille a été coulée en 1988 par 24 mètres sur un fond sableux entre la Madrague de Montredon et La Pointe Rouge. . Certes ce n’est qu’un long tube de métal posé à l’horizontal, mais c’est son histoire qui est inscrit dans le patrimoine de ceux qui aiment la mer et ses dessous. Vous allez plonger du bord sur un monument historique !

Plonger à Bord « L’épave du Saint Dominique »

Quand Plonger du bord se met à plonger à Bord…. sur L’épave du Saint Dominique près de la digue du large de la joliette à Marseille. Le Saint Dominique était un trois-mâts à coque d’acier construit en 1893.Le 16 juin 1897, ce voilier part du Vieux Port de Marseille aux chantiers de l’Estaque pour réparation.
Ce jour là, le mistral souffle fort sur la rade. La mer est très agitée.Parce que le lest de100 tonnes arrimé à la quille pour assurer sa stabilité a été retiré. Le Saint Dominique se met à tanguer.Ses 70 mètres de long se remplissent d’eau et il chavire.
Il repose aujourd’hui sur un fond de 33 mètres.Les scaphandriers découperont les mats afin que les bateaux naviguant ne le heurtent pas.

Plonger du Bord « La Grotte de Callelongue »

span style= »float: left; color: #4b7eae; font-family: Georgia; font-size: 300%; line-height: 1em; padding-right: 6px; »>Rendez-vous au bout du monde dans la calanque de Callelongue pour une plongée sur le spot N° 36/52 dénommé « La grotte de Callelongue » à Marseille. En plongée de jour comme en plongée de nuit c’est un site tout à fait remarquable pour y faire des photographies de la vie sous-marine. En hiver, a température de la mer est plus chaude que celle de l’air ! 5° degrés ce matin à l’aube, et 15° dans l’eau de mer. Plonger du Bord au bout du monde ! ça vous dit ? Callelongue est la calanque la plus facile à atteindre puisque on peut y aller en voiture, en bus ou à pieds. Situé dans une impasse au bout de Marseille. Donc c’est le bout du monde de Marseille ! C’est le point de départ de magnifiques randonnées. N’oubliez pas de bien déjeuner et vous hydrater avant de partir au rendez-vous sur le parking en face du restaurant « La Grotte » pour vous restaurer en sortant de l’eau. Sinon prévoyez une boisson chaude et des pains aux chocolat pour l’après plongée. Si chacun amène quelque chose à grignoter, on peut continuer à partager sur la terre ces impressions de plongée, ces rencontres ou ces petits soucis de la semaine au travail. Vivement la semaine prochaine que l’on plonge ensemble en partant du bord ! En attendant on peut revivre tous ces bons moments.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+