Articles tagged with: meduse

Piqûre de méduse

Que faire ?

Parmi les mauvaises rencontres, il y en a une qui fait vraiment mal.
Voici les préconisations à tenir en cas de Piqûre de méduse :
– surtout ne pas frotter la zone piquée,
– ne pas mettre d’alcool,
– ne pas rincer à l’eau douce, mais rincer à l’eau de mer,
– ôter à l’aide d’une pince les fragments restés sur la peau,
– en cas de piqûre sévère, le venin peut être neutralisé avec du vinaigre, du citron ou de l’eau de mer chaude,
– contre la douleur, prenez un antalgique, type paracétamol.

Attention !
Contrairement aux idées reçues qui ont la peau dure, n’urinez surtout pas dessus.
Cela ne ferait au pire qu’aviver la douleur.

Quelle douleur ?

C’est une douleur vive que l’on ressent.,
Il faut compter avec le temps (plus d’une semaine) pour que la réaction inflammatoire s’estompe.

Pïqûre de méduse

Attention Méduse !

 

Pourquoi y a t-il autant de méduses ?

La prolifération des méduses se fait au gré des courants, de la température de l’eau et de facteurs biologiques.
Il est impossible aujourd’hui d’anticiper leur arrivée et leur concentration.
Ainsi, une zone infestée peut en quelques heures voir disparaître toutes ses méduses, et inversement.
Alors, la vigilance est de mise pour éviter la Piqûre de méduse, si douloureuse.

La Vélelle

Velelles

Sur la vie de ma mer

Comme chaque année, sur les plages de Méditerranée, vous pouvez apercevoir la Vélelle. Cet organisme est une espèce de cnidaires pélagique.
Portées par les courants chauds de ligure et poussées les vents, les Vélelles viennent s’échouer sur nos côtes au début du printemps.

Vue du ciel, on dirait une nappe de pétrole échouée ou des morceaux de plastiques, mais en fait, c’est un petit animal : un Hydrozoaire.
Il possède deux stades dans son cycle de vie : il est tout d’abord polype, c’est à dire qu’il est fixe, puis il devient méduse au vrai sens du terme scientifique, se déplaçant au gré des courants, avant de finir sa vie.
Bien que surnommée “méduse voilette” sur la Côte d’Azur, il ne s’agit pas d’une méduse ! En d’autres lieux sur la côte méditerranéenne, on l’appelle également « Barque de la Saint-Jean » ou « Barque de la Saint-Pierre ».
Elles mesurent une dizaine de centimètres. Son flotteur lui permet de voguer en surface et sa voile triangulaire se dresse hors de l’eau, légèrement en biais.

Pour les avoir touché à terre, je certifie que la Vélelle ne pique pas 😊. Mais il faut se boucher le nez, tellement ça sent mauvais.
En décomposition, elles sont un bienfait car elles servent de nourritures à d’autres espèces.

La Vélelle

Vélelles échouées sur nos plages

 

#surlaviedemamer

Pourquoi autant de méduses ?

Plonger du Bord & Sur la Vie de ma mer

 

Pourquoi y-a-t-il autant de méduses qui prolifèrent dans le mer ?
Elles semblent doucement envahir nos mers et océans.

L’explication de ce phénomène planétaire est malheureusement assez simple.
Nous avons détruit la chaîne alimentaire marine par la surpêche.
Comme il y a moins de petits et de gros poissons qui mangent les méduses, celles-ci sont plus nombreuses et finissent par s’échouer sur le littoral.

#plongerdubord.com

Hydroméduses Equorée

Hydroméduse Equorée

Depuis 3 semaines, on assiste à une invasion d’Hydroméduses Equorée. Il s’agit de l’Aequorea forskalea. Il est assez rare d’en voir en Méditerranée car c’est une espèce pélagique, ce qui signifie qu’on les rencontre d’habitude en eaux profondes, à plus de 150 mètres de profondeur.

Si vous en rencontrez une de ces méduses, sachez qu’elles ne sont peu urticantes. Leur organisme est assez simple. D’ailleurs, leur ombrelle transparente nous permet d’apercevoir l’intérieur de leur canaux disposés en rayon. Ici, ils tirent vers un joli gris-brun. On ne les voit pas bien, mais de fines tentacules sont disséminées sur tout le pourtour de son ombrelle. Ces méduses peuvent mesurer jusqu’à 25 centimètres de diamètre. Le spécimen rencontré est vraiment impressionnant ! Dire que la première a vu le jour, il y a 600 millions d’années me semble incroyable !

Hydroméduse Equorée

Plonger du Bord – Hydroméduse Equorée

 

L’arrivée de ces Hydroméduses Equorée est sans doute liée au réchauffement de l’eau (même si l’eau a été à 13 ° tout l’hiver) et aux différents courants.
Incapables de résister au vent, au courant et au ressac, elles sont entraînées vers le bord de plage où elles finissent par s’échouer quand elles n’ont pas couler auparavant, mortes de faim.

#plongerdubord #surlaviedemamer #hydroméduse