plonger du bord la liberté mode d'emploi

plonger du bord la liberté mode d’emploi

Quelle est votre bonne raison de plonger du bord ?

Plonger du Bord : la liberté mode d’emploi !

Quelle est votre bonne raison pour plonger du bord ? Testez la plongée en partant du bord cet été en Méditerranée. Plonger du bord c’est la liberté de plonger où on veut et quand on veut, de jour comme de nuit ! La liberté de plonger sans bateau. Ni pollution, ni bateaux surchargés, ni mal de mer ! La plongée du bord offre la possibilité aux enfants ou amis de venir également sur la plage pour une baignade en Palmes Masque Tuba, et un pique-nique en famille. La mise à l’eau des plongées du bord est adaptée à toutes les pratiques d’un club associatif : Baptême, initiation, plongées enfants, formations et explorations tous niveaux. On trouve une diversité de vies sous-marines très riches que ce soit en faune ou en flore. Tous près du bord, profitez du littoral terrestre avant de retrouvez des paysages au relief différent comme des secs, des tombants, des surplombs des récifs rocheux et des massifs coralligènes ainsi que des épaves, des carrières Gallo-Romaines, des statues, une rampe de sous-marin et une multitude de grottes sous-marines. Une fois tout équipé, la plongée du bord ne vous coutera que le prix du gonflage. Trouvez dans les 2 guides Plonger du Bord, un mode d’emploi qui vous explique comment préparer, organiser et pratiquer la plongée en partant du bord de mer sur 112 spots différents. Plonger du Bord la liberté de plongez autrement ! Et vous, quelle est votre bonne raison de plonger du bord ? Donnez votre avis sur Plonger du Bord Facebook

Plongez avec vue panoramique enveloppante à 360 degrés

Plonger en 3D à Marseille

Au stand de la ville de Marseille au salon de la plongée était proposée une activité tout à fait extraordinaire. Une visite active en 360 degrés. Un film intitulé “Plongez à Marseille”, qui nous immerge sur terre, dans l’air, et sous l’eau avec une vue panoramique enveloppante à 360 degrés. Déclenchez le film. Restez debout. Regardez en haut, en bas, sur les côtés et et tournez sur vous-même totalement pour apprécier l’immensité du décor. L’illusion d’optique est absolument bluffante. On a l’impression de voler. On vole comme un gabian. On est est assis à l’avant d’un zodiac avec une palanquée de plongeur, on a l’impression de recevoir des embruns. Puis on fait la bascule arrière et l’on effectue une plongée dans la grotte à Perez sous l’ile plane de l’archipel de Riou. Un plongeur vous suit juste derrière. Déplacez-vous sur l’ile du Planier et plongez sur l’épave du Chaouen. L’illusion d’optique est fascinante et magique. Un vrai travail de pro ! Ce n’est pas possible d’avoir les mêmes sensations sur l’écran d’ordinateur, mais c’est aujourd’hui possible avec le téléphone portable ou la tablette ! Mais, c’est mieux avec le masque de réalité augmenté. Voici la version 3D de la vidéo…

La Chanson du plongeur

Hymne des plongeurs sous-marins : Je suis soum

Je rêvais de la chanson du plongeur, d’un hymne aux plongeurs sous-marins et sur la plongée sous-marine. J’ai écrit un texte que mon complice Stéphane Cochini a bonifié d’une mélodie. Il a aussi composé une musique sur laquelle il chante. Un autre complice Fred Albertini a fait les arrangements électrosoums. Aujourd’hui, j’ai envie de la partager avec vous. Plonger du Bord à Marseille ou à Bord partout dans le monde, écoutez ! Voici les paroles, si vous voulez chanter sous la mer ! Cogito ergo Soum ;-).

Réveilles toi, au fond des eaux, et vois comme la Calypso
Rejoints la vie, fais le grand saut, et vis le rêve de Falco

Je plonge donc je suis,

Florian Launette reporter photographe

La nature de l’homme

C‘est un véritable coup de cœur que je vous propose de découvrir. Florian Launette est non seulement un photographe reporter extraordinaire, mais aussi réalisateur et photographe sous-marin. Florian Launette a débuté sa carrière aux Etats-Unis, à Washington, où il apprend la photographie auprès de son ami, Matthew Barrick. En 1992 il photographie dans la capitale américaine les ravages de la drogue chez les sans-abri. Son travail remarquable sera publié dans le Capitol Spotlight et le Washington New Observer. Il fera également l’objet d’une exposition nationale grâce au soutien de la National Coalition for the Homeless. De retour en France, il devient correspondant permanent à Marseille pour l’agence américaine Associated Press puis photo-reporter au Provençal, devenu La Provence. Il a notamment couvert le conflit du Kosovo, les inondations d’Alger, les attentats de Madrid, les funérailles du Pape Jean-Paul II… Il a publié quatres livres, dont un sur Marseille, et réalisé deux documentaires, sur la Camargue et le mythique Cap Horn, diffusés sur la chaîne Escales. En 2002, il décroche le prix Sosno, dans la catégorie « actualité », pour son reportage sur les urgences de La Conception à Marseille. En décembre 2007, il reçoit le prix du Club de la Presse Méditerranée pour les photographies