Jellyfishbot Iadys Projet Sea-net

Jellyfishbot Iadys Projet Sea-net

Jellyfishbot Iadys

Projet Sea-net

La société IADYS a été créée à Aubagne en Septembre 2016. Elle est spécialisée dans le développement de technologies innovantes dans les domaines de la robotique et de l’intelligence artificielle. Son premier projet, appelé Sea-neT, est dédié à l’écologie marine. Le projet Sea-neT est né du constat qu’il devenait urgent de protéger les mers et les océans en limitant la propagation des pollutions à la source. Les ports et les canaux, qui concentrent la majorité de l’activité humaine le long du littoral, sont les lieux où le rejet de matière polluantes reste très élevé.

De nombreuses mesures réglementaires ont été adoptées pour éviter le rejet de déchets dans l’environnement aquatique. Malgré ces mesures, une quantité importante de déchets, entraînés par les pluies, les vents ou simplement rejetés par négligence, se retrouvent dans les cours d’eau, les lacs, les mers, les océans. La presse, les associations et les ONG alertent régulièrement un public toujours plus sensible à la préservation de l’environnement. Les collectivités territoriales ou les sociétés gestionnaires de ports sont responsables de la mise en œuvre des moyens de collecte et de traitement de déchets dans ces zones.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 21 janvier 2018
Corail fluo aquarium de Monaco

Corail fluo aquarium de Monaco

Pour NOEL

J’offre une adoption CORAIL GUARDIAN

Cher ami des coraux, c’était le 24 novembre dernier. La grand-messe mondiale de la surconsommation. Comme moi, vous avez certainement vu passer, sur les réseaux sociaux, ou dans les médias, des messages promotionnels pour le « Black Friday ». Vous avez peut-être également été submergé d’offres « irrésistibles » dans votre boîte e-mail, pour vous pousser à acheter, encore et toujours plus, des produits dont vous n’avez pas besoin. Rassurez-vous, l’objectif ici n’est pas de vous faire la morale. Mais, à moins de trois semaines de Noël, c’est la même surenchère qui recommence : on nous pousse à consommer encore et encore, acheter des objets qui ne feront pas forcément plaisir – car qui, n’a jamais manqué d’inspiration pour un cadeau ? – et qui finiront, pour beaucoup d’entre eux, au fond d’un placard ou d’une cave… Tous ces objets vous coûtent de l’argent. Mais leur fabrication génère aussi l’utilisation de matières premières, de l’énergie, des déchets, de la pollution… Je suis persuadée que, tout comme nous, vous êtes lassé de ce gâchis généralisé. Nous voulons tous gâter nos proches. Et, un Noël sans aucun cadeau serait vraiment morose, surtout pour les plus jeunes…. Mais, au lieu d’acheter des objets, pourquoi ne pas faire plaisir tout en donnant du sens à vos cadeaux ?

Chez Coral Guardian, vous pouvez fêter Noël sans alourdir votre bilan carbone. Mieux ! Vous devenez un acteur à part entière de la préservation et de la restauration des récifs coralliens, en offrant à vos amis et aux membres de votre famille des adoptions de coraux.
J’offre une adoption de corail. En offrant une adoption de corail : Vous choisissez vous-même le prénom du petit corail adopté, qui sera bouturé par nos équipes sur le récif que nous restaurons en Indonésie. Vous recevez votre certificat d’adoption personnalisé, avec le nom et la photo du petit corail, le récif où il a été transplanté et même ses coordonnées GPS pour que son parrain ou sa marraine puisse lui rendre visite un jour ! Vous n’avez plus qu’à imprimer votre certificat sur papier, ou sur n’importe quel support – en bois par exemple ! – et le placer sous le sapin ! Quelle belle idée de cadeau, pour un enfant, de lui offrir son petit corail « adoptif », qui grandira en même temps que lui, et qui permettra aussi de le sensibiliser de manière ludique à l’importance de préserver les coraux ! Et pour un adulte, le symbole est tout aussi beau : ce cadeau durera aussi longtemps que vivra son petit corail – et pour certains, on parle en milliers d’années ! Et il deviendra, lui aussi, acteur de la sauvegarde des fonds marins et de toute leur merveilleuse biodiversité. En plus, votre don est déductible à 66 % de vos impôts : ainsi, une adoption, dont le prix est à 30 €, ne revient en réalité qu’à 10,7 €.

Alors cette année, donnez du sens à vos cadeaux de Noël, en offrant un corail sous la sapin, ou plusieurs adoptions de coraux, et donnez-nous ainsi les moyens de poursuivre tout notre travail pour sauver les récifs coralliens ! Coral Guardian existe grâce à vous. Alors, par avance, un immense merci pour toute l’aide que vous nous apporterez à l’occasion des fêtes de fin d’année ! Bien coraillement,

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 17 décembre 2017

Devenir plongeur scientifique

Le travail de Dorian Guillemain

Et si vous deveniez plongeur scientifique ? C’est possible ! Passionné par la mer dès son plus jeune âge, Dorian Guillemain est devenu biologiste marin et il exerce depuis 3 ans dans ce domaine. Avant tout scientifique, il est aussi plongeur car il ne conçoit pas sa vie sans pouvoir tremper ses palmes dans toutes les mers. Niveau 4, il a passé les aptitudes de scaphandrier professionnel Classe 2B. Il travaille actuellement sur plusieurs études. Par exemple, en collaboration avec des collèges plongeurs et des équipes de chercheurs, il doit réaliser le suivi photographique de la colonisation de supports vierges. Il doit également visiter l’intégralité des récifs artificiels du prado afin de récolter des échantillons de plusieurs espèces pour des études génétiques. Actuellement, il a la chance de pouvoir participer à la seconde campagne trans-Atlantique « Sargasse » afin d’étudier les invasions des algues brunes envahissantes du même nom.
Voici une vidéo de la première campagne ayant eu lieu en juillet dernier.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 1 octobre 2017
Plonger du bord signalement Corbs

Plonger du bord signalement Corbs

Signalement Corbs

Le corb bénéficie d’un moratoire depuis 2014

Signalement Corbs ! Le corb bénéficie d’un moratoire depuis 2014. Un de mes thèmes de recherche de la biologiste marine Sandrine Ruitton est la protection de l’environnement. Elle étudie dans les aires marines protégées (AMP), travaille sur les indicateurs biologiques, et recense les espèces patrimoniales entre autres. A ce titre elle fait régulièrement des recensements de mérous et de corbs dans les aires marines protégées mais aussi en dehors. Elle récolte toutes les données qui permettent de connaitre l’état des populations de corbs et qui sont susceptibles de permettre de juger de l’efficacité ou non du moratoire sur cette espèce. Le but est de pouvoir reconduire le moratoire sur le corb à terme échut et pour ce faire il lui faut des observations.
Si vous avez des observations cela l’intéresse. Elle voudrait connaitre : le nombre d’individus, leur taille (à 5 cm près par exemple), la profondeur d’observation, l’habitat (roche, herbier, coralligène), leur comportement (fuyant, calme) et tout autre info qui vous semble intéressante. Si l’observation est faite dans un site que vous avez l’habitude de fréquenter, c’est intéressant de nous dire si c’est une nouvelle observation Si vous observer des corbs régulièrement toujours sur un même site, c’est également intéressant de le signaler. SIGNALEMENT CORBS sandrine.ruitton@mio.osupytheas.fr

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Google+
Published: 26 septembre 2017