anémone verte fluo

anémone verte fluo

Les Aquanautes

Une association pour découvrir le monde marin

Les Aquanautes, une association pour découvrir le monde marin par la photographie sous-marine, la vidéo, la documentation, la pédagogie, les expositions. Dans le but de réaliser et de contribuer à des projets liés à la découverte et à la préservation des habitats sous-marins de notre littoral méditerranéen, elle entend mener des actions de sensibilisation, de protection, de partenariat, de compréhension et de vulgarisation, autour d’expositions, de manifestations, de publications. Ses activités sont adressées au grand public comme aux professionnels et seront axées principalement autour de thèmes environnementaux, culturels et artistiques. Sur le site, chaque semaine découvrez un porte folio de photographies tout à fait splendides dans l’album des DES PHOTOS LA SEMAINE L’association les Aquanautes regroupe des Explorateurs sous-marins. Elle est la réalisation d’un souhait, celui de rassembler les compétences de personnes qui ont en commun la passion de la mer et l’envie de la partager. Elle est basée à

Published: 10 avril 2018

La Monaco Blue Initiative

9ème édition à Édimbourg

Lancée en 2010 à l’initiative de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, la Monaco Blue Initiative est une plateforme de discussion qui développe la communication et l’échange entre les différents acteurs de la gestion et de la protection des océans, décideurs gouvernementaux, organisations institutionnelles, scientifiques, membres du secteur privé et de la société cibile, et cherche à créer des synergies entre le développement socio-économique et la protection des écosystèmes marins. Les 8 et 9 avril prochains, plus de 80 acteurs de la gestion et de la protection des océans – décideurs gouvernementaux, organisations institutionnelles, scientifiques, membres du secteur privé et de la société civile – se rassembleront à l’occasion de la 9ème édition de la Monaco Blue Initiative, organisée en partenariat avec l’Université d’Edimbourg. Les membres de la Monaco Blue Initiative à Édimbourg veulent jeter ensemble les bases d’un nouveau modèle de développement pour l’océan et pour notre planète bleue. Un développement qui propose de nouvelles activités, de nouveaux services, tout en laissant une place à la nature, en préservant le fonctionnement des écosystèmes marins et en reconnaissant les services inestimables qu’ils rendent déjà. La démarche des Aires Marines Protégées est centrale dans cette action. Au cours de cette 9e édition, elle s’articulera autour des grands enjeux du moment, notamment le développement de l’aquaculture et la résilience au changement climatique.

Trois sessions d’échanges et de débats au programme…

Published: 7 avril 2018
Bouée Bohra

plonger du bord Bouée Bohra 2 Marseille

Les microalgues en Méditerranée

Quels avenirs environnementaux, énergétiques, sanitaires et industriels ?

Les microalgues en Méditerranée : quels avenirs environnementaux, énergétiques, sanitaires et industriels ? Poussées par la nécessité de subvenir aux besoins alimentaires en protéines, particulièrement dans le contexte de malnutrition qui a sévi à l’issue de la Deuxième Guerre mondiale, les premières exploitations industrielles des microalgues ciblaient, essentiellement, l’alimentation humaine.La réduction des énergies fossiles suscite depuis plusieurs années un intérêt grandissant dans la recherche en biocarburant issus des microalgues. Les applications qui convergent autour de ces microorganismes aquatiques sont nombreuses. De la nutrition humaine et animale à la production d’énergie, en passant par la production de nouvelles molécules pour l’industrie pharmaceutique ou le recyclage des effluents industriels, les microalgues sont pleines de promesses. Proches des bactéries par leur capacité à croitre rapidement et des plantes par leur capacité de photosynthèse oxygénée, les microalgues offrent un atout de taille permettant de puiser des protéines de qualité dans le premier maillon de la chaîne alimentaire avec une forte efficience. Certaines microalgues sont également sources d’intoxications alimentaires lorsqu’elles prolifèrent dans l’eau ou sur le fond rendant impropre à la consommation les fruits de mer ou les poissons. D’autres sont à l’origine d’irritations oculaires ou cutanées, directement par contact avec les cellules. Quels avenirs environnementaux, énergétiques, sanitaires et industriels offrent les microalgues actuellement ? Sont-elles réellement l’avenir de notre Planète Bleue ? Sont-elles notre futur or vert ? Répondront-elles aux besoins alimentaires croissants de la population mondiale qui atteindra 9,8 milliards d’habitants en 2050 ? Rodolphe LEMEE et Olivier BERNARD se proposent de nous faire découvrir les atouts, les nuisances et les applications actuelles des microalgues, mais surtout les enjeux de leur production à grande échelle. Ils répondront à toutes vos interrogations lors de la conférence organisée par le Centre de Découverte du Monde Marin le vendredi 6 avril à 20h00 au MAMAC à Nice. Le film « Le projet Shamash : production de biocarburant à partir de microalgues » de l’INRIA illustrera le débat. Intervenants : Olivier BERNARD, Directeur de recherche à l’Institut National de Recherche en Informatique et en Automatique à Sophia-Antipolis. Rodolphe LEMEE, Maître de conférences à Sorbonne Université, Directeur adjoint du Laboratoire d’Océanographie de Villefranche. Richard CHEMLA, Président du Centre de Découverte du Monde Marin Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles. Sans réservation. MAMAC, place Yves Klein, Nice.

Published: 3 avril 2018
Jellyfishbot Iadys Projet Sea-net

Jellyfishbot Iadys Projet Sea-net

Jellyfishbot Iadys

Projet Sea-net

La société IADYS a été créée à Aubagne en Septembre 2016. Elle est spécialisée dans le développement de technologies innovantes dans les domaines de la robotique et de l’intelligence artificielle. Son premier projet, appelé Sea-neT, est dédié à l’écologie marine. Le projet Sea-neT est né du constat qu’il devenait urgent de protéger les mers et les océans en limitant la propagation des pollutions à la source. Les ports et les canaux, qui concentrent la majorité de l’activité humaine le long du littoral, sont les lieux où le rejet de matière polluantes reste très élevé.

De nombreuses mesures réglementaires ont été adoptées pour éviter le rejet de déchets dans l’environnement aquatique. Malgré ces mesures, une quantité importante de déchets, entraînés par les pluies, les vents ou simplement rejetés par négligence, se retrouvent dans les cours d’eau, les lacs, les mers, les océans. La presse, les associations et les ONG alertent régulièrement un public toujours plus sensible à la préservation de l’environnement. Les collectivités territoriales ou les sociétés gestionnaires de ports sont responsables de la mise en œuvre des moyens de collecte et de traitement de déchets dans ces zones.

Published: 21 janvier 2018